Réservation de poules pondeuses

Opération 2024

Le SIVOM renouvelle l’opération « Adopte Un Bec ». Des poules vous seront proposées, par deux, au tarif symbolique de 1€ par volatile.
Grâce à ces poules, vous pourrez avoir régulièrement de bons œufs frais, et vous participerez activement à la réduction des déchets, en effet : chaque poule peut consommer environ 10 kg de restes alimentaires par mois, soit environ 250 kg de déchets pour un couple de poules sur une année. Autant de déchets en moins pour la planète !

Conditions d’adoption :

  • Ne pas avoir bénéficié de poules lors de l’opération précédente en 2023.
  •  Habiter en pavillon sur les communes du SIVOM
  • Disposer d’un jardin assez grand pour accueillir deux poules (min 8 m2 )
  • Ne pas être soumis à un règlement de copropriété interdisant l’élevage de poules
  • S’engager à faire l’acquisition d’un poulailler.
  • Effectuer en ligne la Déclaration de détention d’oiseaux dans le cadre d’un foyer de maladie aviaire – Cerfa 15472*02
    une fois avoir récupéré les poules

Vous pouvez réserver en ligne dès maintenant !

Après votre inscription en ligne, vous recevrez par mail* un kit « J’adopte un bec » contenant :

–  Une convention d’adoption à nous retourner IMPERATIVEMENT signée par courrier à l’adresse suivante SIVOM Opération ADOPTE UN BEC Route du Tremblay 91480 Varennes-Jarcy, accompagnée du règlement UNIQUEMENT par chèque de 2 euros à l’ordre du Trésor Public et d’un justificatif de domicile pour valider votre réservation.

*En cas de non réception, vérifiez vos spams!

TOUT DOSSIER INCOMPLET NE SERA PAS PRIS EN COMPTE !

L’opération est limitée à deux poules pour 200 foyers .
Les poules seront mises à disposition à compter du mois d’avril 2024, vous serez contactés par e-mail pour connaitre les dates de récupération situées fin mars, début avril.

Votre formulaire, votre justificatif de domicile et votre chèque de 2 euros doivent parvenir au SIVOM au plus tard le vendredi 15 mars à 17h.
Cachet de la poste faisant foi. 

Formulaire de réservation

    Votre nom (obligatoire)

    Votre prénom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire pour pouvoir vous répondre)

    Votre ville (Attention : Le demandeur doit être habitant d'une des 15 villes du SIVOM de la vallée de L'Yerres et des Sénarts):

    Adresse complète :

    Numéro de téléphone :

    Je souhaite réserver deux poules pour réduire le poids des déchets alimentaires dans mon bac vert.*

    * Dans la limite de 200 foyers concernés par l'opération et qui n'ont jamais adopté de poules du SIVOM.

    L’Agence régionale de santé Île-de-France recommande aux Franciliennes et Franciliens d’éviter la consommation d’œufs de poule issus d’élevages domestiques situés dans les communes de l’unité urbaine de Paris (soit les 410 communes constituant l’agglomération parisienne selon la définition de l’INSEE). La consommation d’œufs autoproduits moins d’une fois par semaine reste néanmoins envisageable, mais particulièrement non recommandée pour les enfants, les femmes enceintes et les femmes allaitantes.

    L’Agence encourage tous les particuliers propriétaires d’élevage de poules, qu’ils soient installés en ville ou à la campagne, souhaitant cependant consommer leurs œufs, à respecter les bonnes pratiques définies par la Direction générale de la santé dans la nouvelle édition du « petit guide de l’autoconsommation en toute sécurité » :

    • Donner les aliments dans une mangeoire et non directement sur le sol ;
    • Ne pas répandre de cendres (barbecue, cheminée…) dans le jardin ;
    • Choisir un aliment adapté aux besoins des poules (en demandant conseil auprès des professionnels).

    L’Agence considère en effet que la qualité des sols est similaire sur l’ensemble de l’unité urbaine de Paris, qui est donc constituée de 410 communes comprenant toutes les communes de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, ainsi que d’une cinquantaine de communes dans chacun des autres départements, en Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne et Val-d’Oise.
    Si l’étude n’a pas porté sur les élevages situés dans les départements de grande couronne, l’agglomération urbaine dense se poursuit au-delà des départements de la petite couronne, avec des communes de grande couronne présentant des contextes urbains similaires : forte densité des constructions, sols remaniés à de multiples occasions, implantation historique d’activités industrielles, etc.

    Voir l’article complet